H comme HTML

L’Hypertext Markup Language, généralement abrégé HTML, est le format de données conçu pour représenter les pages web. (Source : Wikipedia )


Le principe d’un langage basé sur des balises imbriquées a été défini en même temps que les autres normes du Web (protocoles, adressages) au début des années 90. Nommé à l’époque SGML, il n’était destiné qu’à coder des documents contenant uniquement du texte ; pas une seule image à l’horizon.
Sur cette fondation, de nombreuses variantes et améliorations sont apparues au fil du temps : XML, HTML, XHTML, HTML5. Ces évolutions ont été assez pénibles car de nombreux acteurs voulaient imposer leur propre norme, à commencer par tous les navigateurs qui ont toujours été incompatibles sur certains éléments, malgré l'existence dès 1995 d’un organisme normatif : le W3C chargé de promouvoir la compatibilité des technologies du World Wide Web.
Rapidement un autre langage, le JavaScript a été ajouté aux moteurs des navigateurs pour dynamiser les pages Web en offrant la possibilité de programmer des actions. Au début, on appelait cela le DHTML ; D pour dynamique. Plus tard, un troisième langage à été ajouté pour géré la décoration des éléments de la page : le CSS. L’ensemble de ces langages (html, javascript et css) constituent se que l’on nomme aujourd’hui le HTML5. Ils sont très différents car chacun rempli un rôle très spécifique : le html pour le contenu, le javascript pour l’automation et le css pour la décoration. Cela correspond au principe du SoC ( Separation of concerns en Anglais ) qui permet de transmettre l’information même si l’on analyse que la partie html.

A chaque fois que vous surfez sur le Web avec un navigateur, vous utilisez du html.


Bien sur, vous n’avez, normalement, besoin d’aucune connaissance pour surfer. Tout dépend de la qualité de conception et de réalisation du site, et chaque site est différent.
Par contre, dés que vous envisagez de publier sur Internet dans un espace qui vous est propre, c’est à dire hors réseaux sociaux et forums, comme un blog ou un site personnel, vous avez grand intérêt à apprendre quelques notions, ne serait-ce que pour insérer des portions de code qui vous sont fournis par ailleurs.

Le html est profondément ouvert (open source) et on l’apprend essentiellement en copiant ce que d’autres ont fait. Il existe de nombreux outils et exemples gratuits pour aider tous les codeurs de pages web. Et aujourd’hui, avec les progrès des machines, des navigateurs et des normes, de nombreuses applications autres que les navigateurs utilisent ces technologies pour afficher du contenu et les sites web ressemblent de plus en plus à des applications.
Cela garanti un bel avenir à cette technologie qui a déjà plus un quart de siècle.


Posts les plus consultés de ce blog

Révélez la puissance des Google Spreadsheets

Le profil Google+ (1/6) La différence entre le profil Google+ et le compte Google

Suivre des conversions hors achats