Articles

Échapper à Microsoft Episode 3 - Monter un PC, y installer Linux ; mes erreurs de non débutant

Image
Dans les épisodes précédents, j’ai exposé pourquoi j’ai dû changer mon PC et ai choisi d’installer moi-même Linux sur un NUC monté également par mes soins.

Quand j’ai reçu toutes les pièces, j’étais déjà totalement prêt : mes données sur des cartes SD et quelques liens vers des tutos. Le boitier (le NUC) est arrivé de Taïwan en deux jours (après que le vendeur ai temporisé quatre jours avant de le remettre au transporteur), et la taille du colis était vraiment toute petite ; j’ai déjà eu des boites pour des téléphones plus grosses. Déballé, il est encore plus petit : 0,6 litre contre 46 litres pour mon ancien PC (j’ai mesuré).

Mais quand je l’ai ouvert, je me suis aperçu que je n’avais pas commandé exactement le modèle que je voulais, car dans ce tout petit boitier, une grande place était réservée pour l’ajout d’un disque dur 2,5” alors qu’il y a aussi un emplacement pour un SSD de type M2 dont j’avais prévu l’occupant. Je n’avais pas vu qu’il y avait deux modèles pour la même config…

Échapper à Microsoft Episode 2 - La transition et le choix

Image
Comme nous l’avons vu dans l’épisode précédent, je dois remplacer mon vieil ordinateur qui me sert depuis dix ans pour toute mes activité numérique. Mais je suis loin d’être pris de court : j’ai déjà transféré mes loisirs (jeux et audiovisuel) sur une console PS4 depuis plus d’un an et demi, et j’en suis très satisfait. De plus, il y quelques semaines, j’ai fait un schéma pour étudier l’abandon total du PC pour une informatique 100% Cloud.
Et cela montre qu’une rupture aussi brutale m’obligerait à renoncer à certaines activités tout en ayant à investir dans du nouveau matériel, sans compter le temps de réorganisation de mes données.

Parmi ces données personnelles gérées par mon PC, un petit paquet m’a convaincu de ne pas faire le grand saut : mes archives d’emails qui remontent jusqu’à 1999, des milliers de messages classés dans des dizaines de dossiers avec les règles qu’il faut. En effet, comme tout vieux loup du web, j’ai plus d’un compte mail. Et en particulier, j’utilise depuis …

Échapper à Microsoft Episode 1 - L’excuse : mon vieux PC me lâche

Image
Et pourtant j’y ai cru à ce concept de l’ordinateur comme centre de commande de tout mon univers numérique. Il y a dix ans, j’ai commandé un PC modulaire 100% custom, c’est à dire où j’ai choisi tous les composants dans l’optique de les mettre à jour et de les intégrer avec mon installation existante. Avec un budget en conséquence, j’ai choisi le top de l’époque avec l’un des premier CPU multi-core, le Core™2 Duo E8400 (voir fiche), une carte mère avec toutes les options (Asus P5Q deluxe) et une GTX260 OC ; le tout dans un gros boitier avec de nombreuses options en face avant : son, usb, sd et contrôle température et ventilateurs, et même un ventilo lumineux, les début du RGB. J’y ai transféré le disque dur de mon ancien PC et je pouvais alors y connecter mes divers périphériques.

Pour l’écran, j’ai encore pris le top, un Samsung de 30 pouces en WQXGA (2560 par 1600 pixels). A l’époque, les affichages en double écran commençait à apparaître pour les pros, mais je préférais avoir beau…

Présentation de Google Data Studio

Image
Introduction : Quoi ? Pourquoi ?
Dans son objectif de rendre les données accessibles, Google vient de mettre à la disposition de tous un outil qui va faciliter la vie de ceux qui doivent régulièrement synthétiser et analyser des données.
La gestion de l’information se décompose en trois moments : sa saisie, son stockage et traitement, et sa diffusion. L’informatique a toujours démontrer sa puissance pour le stockage et le traitement, notamment grâce aux différents modèles de bases de données. Google propose de nombreux services dans le domaine, de BigQuery à Firebase, mais la solution pour tous est Sheet, qui fait partie de Drive ; où la feuille de calcul peut fonctionner comme une base de donnée classique. Pour le traitement, c’est à dire la transformation des données brutes pour pour exploitation plus simple, la solution Google Apps Script est très puissante, comme je l’explique dans mon article “Révélez la puissance des Google Spreadsheets”. Pour la saisie, il est recommandé d’avoi…

Suivre des conversions hors achats

Image
avec Tag Manager et Analytics, jusqu’à AdWords
Objectif : Comptabiliser dans AdWords les conversions personnalisées dues à des actions de l’utilisateur sur le site de type clic sur un lien, envoie de formulaire ou autre. Pré-requis : Pour réaliser cette procédure, il faut des comptes Analytics et AdWords configurés sur le même compte Google (gmail ou apps) ; le mieux étant d’avoir également les comptes Tag Manager et Search Console sur le même compte, par accès au compte client ou par délégation avec droits de modification. Niveau : Avancé
1. Tag ManagerPré-requisIl faut absolument : le tag “Tag Manager” sur toutes les pages du site Un tag Analytics “page view” préexistant Mise en placeIl faut un déclencheur et une balise par action suivie. DéclencheurLa majorité des actions courantes ont été programmées dans Tag Manager, autant les utiliser. Mais il faut autoriser celles que l’on désire utiliser dans les variables de notre conteneur. Alors, identifiez le ou les élément(s) HTML sur le(s)quel(s…

N comme Navigateur

Image
“ Un navigateur web est un logiciel conçu pour consulter et afficher le World Wide Web. ” (Source : wikipedia)


C’est donc une application qu’il a fallu créé en même temps que l’on concevait le Web, en 1990. Dès le départ, c’est l’outil le plus puissant pour interagir sur Internet, car, en plus de maîtriser le protocole HTTP (langage de base pour échanger des données entre les serveurs et les “clients”), il peut en gérer d’autres comme HTTPS et FTP. Grâce à cela, il peut obtenir les ressources (fichiersHTML, images, CSS, Script et autres) nécessaires pour afficher une page Web.

Un concept de 25 ans a forcement une histoire, avec plusieurs noms qui l’on marquée, comme Netscape, Internet Explorer ou maintenant Chrome. Malgré la constitution d’organisme de normalisation, comme le W3C, depuis qu’Internet a pris son essor dans le grand public, la concurrence est féroce. Et pourtant, la coopération est indispensable ; ainsi, les navigateurs ont longtemps accueilli des extensions (plugins), d…

A comme Application

Image
“ Une application ou un applicatif est, dans le domaine informatique, un programme (ou un ensemble logiciel) directement utilisé par l'utilisateur pour réaliser une tâche, ou un ensemble de tâches élémentaires d'un même domaine ou formant un tout. ” (source : wikipedia)



Parmi les notions courantes du Web et de l’informatique, peu sont aussi flou que l’application. Également nommé “App”, on en trouve partout, et sous toutes les formes. Pire : ce truc est classé dans les dangers à hauts potentiels qu’il faut faire surveiller par des “antivirus”. Et encore mieux, il y a des applications qui “tournent” dans des applications.
C’est pas simple.

Alors, en repartant de la définition, cela exclu toutes les données (texte, chiffres, images, etc.) et tous les éléments du système d’exploitation (bibliothèques, routines, etc.) ; sauf pour Linux qui considère l’interface utilisateur comme une application comme les autres. Et ainsi, par soustraction, on trouve tout le reste : tout ce qu’un i…

F comme Fichier

Image
Un fichier informatique est au sens commun, une collection d'informations numériques réunies sous un même nom, enregistrées sur un support de stockage permanent [...] et manipulées comme une unité.Source Wikipedia


Tout est dit. Encore faut il arriver à combiner toutes ces notions très abstraites en un objet que l’on manipule tous les jours en toute compréhension.
C’est l’une des notions de base de l’informatique et historiquement, les fichiers sont associés à des pictogrammes qui correspondent aux types de ceux-ci. Cela permet de symboliser l’aspect unitaire dans un espace de stockage ; et avec un nom, chaque fichier obtient une identité.

Le type du fichier est la notion plus difficile à appréhender. Au plus simple, on reconnaît les pictos que le système d’exploitation attribue automatiquement à chaque type. De nombreuses applications peuvent aussi parcourir vos espaces de stockages et vous proposer vos fichiers tout triés. Ceux qui ont un peu plus de connaissances savent repérer l…

H comme HTML

Image
L’Hypertext Markup Language, généralement abrégé HTML, est le format de données conçu pour représenter les pages web. (Source : Wikipedia )


Le principe d’un langage basé sur des balises imbriquées a été défini en même temps que les autres normes du Web (protocoles, adressages) au début des années 90. Nommé à l’époque SGML, il n’était destiné qu’à coder des documents contenant uniquement du texte ; pas une seule image à l’horizon.
Sur cette fondation, de nombreuses variantes et améliorations sont apparues au fil du temps : XML, HTML, XHTML, HTML5. Ces évolutions ont été assez pénibles car de nombreux acteurs voulaient imposer leur propre norme, à commencer par tous les navigateurs qui ont toujours été incompatibles sur certains éléments, malgré l'existence dès 1995 d’un organisme normatif : le W3C chargé de promouvoir la compatibilité des technologies du World Wide Web.
Rapidement un autre langage, le JavaScript a été ajouté aux moteurs des navigateurs pour dynamiser les pages Web …

I comme Image

Image
Le terme “Multimédia”, inventé par Bob Goldstein (États-Unis) en 1966, l’année de ma naissance, s’est développer conjointement avec l’informatique et le Web dans les années 80 (source: Wikipedia). Tombé en désuétude, aujourd’hui, il n’est plus utilisé que par des vieux dans le domaine artistique. En effet, quoi de plus normal que d’avoir des images et du son sur nos appareils connectés actuels. Et pourtant … Internet n’a été conçu que pour véhiculer du texte, à la base. Longtemps, il valait faire des contorsions et installer des plugins pour bénéficier du “multimédia”. Heureusement, le HTML5 a changé tout ça.



Le premier “média” a être ajouté au Web, l’image, est aujourd’hui encore le meilleur ajout possible à du simple texte.
L’humain aime ce qui va vite. L’informatique et internet nous rapprochent clairement de cette illusion qu’est l’instantanéité. Alors, les médias qui “impose” un temps de lecture, comme le son et la vidéo, ont forcement un désavantage face à une illustration que l…