P comme Publication

Aujourd’hui, il est courant d’utiliser le terme anglais “Post” pour parler d’une publication sur un réseau social. C’est le message qui initie un fil de discussion, et qui, suivant le caractère du réseau, peut être soit publique soit privé et plus ou moins long. Ces publications constituent la base de toute la communication sur les réseaux sociaux.


Ces messages peuvent être accompagnés de trois principaux types de pièces jointes :

  • des liens,
  • des images ou
  • des vidéos.

Les liens vers les articles en ligne s’affichent généralement avec le titre, la description et une image de l’article. Les vidéos sont très attractives, mais les publications les plus “vues” sont celles accompagnées d’images, de préférence d’images animées. Il est important de toujours illustrer ces publications pour s’assurer un meilleur impact. Et il ne faut pas oublier le partage, qui est une forme de publication où l’on re-poste le “post” de quelqu’un d’autre.

Mais le plus important dans un post, c’est quand même son texte. Les premières lignes permettent de donner un titre à la publication, et servent essentiellement d’accroche pour inciter à lire la suite. Si certains réseaux permettent de long discours, il est clair qu’il ne faut pas en abuser. D’autre part, il n’est pas conseillé de poster sans y adjoindre un message. Pour résumer, ce message doit être simple, explicite et incitatif au début. Ensuite, il peut être développer en respectant ces quelques règles :

  • Prendre partie sans être vindicatif
  • Apporter du nouveau ou s’abstenir
  • Sourcer ses arguments (donner des liens)

Un discours trop neutre paraîtra manquer de personnalité et serra ignoré, mais les Trolls (terme à définir) ne se font pas d’amis à long terme. Garder une attitude positive est un art précieux sur Internet.

Globalement, il existe trois types de message :

  • Une simple présentation de la pièce jointe. Par exemple, pour le partage d’un article, on peut mettre un extrait entre guillemets.
  • Une prise de position. L’expression d’un avis.
  • Une question. La tentative pour susciter de l’interaction.

Certains pensent bien faire en conjuguant ces genres, mais je pense que c’est une erreur. Laissons cela aux professionnels. Les simples utilisateurs du Web, comme nous, avons déjà beaucoup à faire pour délivrer des messages de qualité au bon moment.
En effet, les publications à succès sont à la fois très originales et très proche de l’actualité. Cela ne veut pas dire qu’il faut publier des trucs complètement délirants ni se transformer en chasseur de scoop. Comme avec un Blog, qui est une forme de publication, il faut avoir une ligne éditoriale et savoir décliner sans lasser autour de ses passions. De plus, le caractère purement social des réseaux semble s’effacer au profit de regroupements autour de centres d'intérêt.
Le moment où le post est publié est également crucial : même si vous avez passé des heures à rédiger votre article, ne le poster pas la nuit, au risque que personne ne le voit. Ainsi, la création de rendez-vous, de rituels, rend les choses plus facile. Vous pouvez préparer vos contenus à l’avance.

Pour conclure, je vous invite à découvrir un maître du “post” assez insolite. Bernard Pivot, qui a toujours été novateur en matière de moyens de communication modernes, est l’un de mes tweeters préférés.

Posts les plus consultés de ce blog

Révélez la puissance des Google Spreadsheets

Le profil Google+ (1/6) La différence entre le profil Google+ et le compte Google

Suivre des conversions hors achats